5 Logements exemplaires en Guadeloupe

ENERGIE – CONSOMMATION :
Il est prévu un compteur de chantier dès la première pierre, pour le confort et les nuisances de chantier. Cet abonnement sera ultérieurement dédié aux communs, garages, éclairage, portail buanderie et pourra faire inverseur sur les logements en cas de secours. Les toitures des T2 seront munies de panneaux photovoltaïques pour assurer la fourniture d’électricité des logements (éclairage, brasseurs d’air, frigo congélateur, vidéoprojecteur et divers domotique / informatique). L’autoconsommation et le stockage sont privilégiés. Un dispositif de gestion de l’énergie avec application Web sera mis en place.
Les logements ne seront pas climatisés. Chaque logement aura un CES (Chauffe Eau Solaire).
Le bâtiment sera raccordé au réseau d’adduction d’eau potable public, pour des obligations de santé sanitaire, une citerne tampon apportera un confort d’utilisation, pression constante et amortissement des coupures potentielles. La récupération des eaux pluviales est prévue, pour des usages ciblés, Arrosage, entretien communs poubelles, lingerie commune, et wc.


LES COBAYES :
Si la construction de l’immeuble et de ses options environnementales dépend de son promoteur, l’usage relève de ses occupants.
Ce projet ne trouve son entière cohérence que si l’on propose un équipement adapté accompagné d’une « notice ».
Aussi, outre la maitrise de l’énergie basique (lampes leds, électroménager A+++, CES …) le concept sera abouti jusqu'à la moindre casserole ou l’origine contrôlée du mobilier.

Outre la grande satisfaction d’habiter dans un bâtiment exemplaire « de part lui même », les occupants auront aussi à l’être !
Si nous pouvons agir sur la conception, sur le chantier, sur les matériaux, sur l’entretien durant la vie du bâtiment et sa déconstruction ou son recyclage, nous aurons également à apprendre à y habiter.
- « La décroissance et la sobriété énergétique, sans que ce soit une contrainte mais un progrès »
Individuellement et collectivement, chaque locataire s’appropriera des reflexes, du bon sens dans le respect de l’environnement et des voisins colocataires.


CONDITIONS SUSPENSIVES DE REUSSITE :
- Si l’on sait que l’adhésion est croissante, notamment chez les jeunes sur les questions environnementales, on peut se demander qui en a les moyen ou simplement l’opportunité ?
- Les projets type HQE / BEPOS concernent souvent des bâtiments « machine » plus que l’homme, qui n’est alors qu’un usager sans pouvoir, sans pouvoir agir ou régler la chose.
La construction individuelle… est individuelle !
- Le collectif induit un mixte technique et humain qui est plus complexe à mettre en œuvre, et qui doit passer par une expérimentation.
- La zone Caraïbes française offre des opportunités climatiques, l’abondance solaire et éolienne, une stabilité de température ne nécessitant ni chauffage ni climatisation pour un habitat eco conçu.

Le projet d’immeuble collectif MALDYVES est aussi doté des avantages suivants :

- Emplacement à Goyave pertinent et visible
- Taille modeste mais significative
- Maitre d’ouvrage, maitre d’œuvre et exploitant ayant un représentant unique, simplifiant les démarches et autorisations sur la durée.
(administratif, financier, choix techniques, appareillages mesures, visites …)


LE PROTOTYPE EXEMPLAIRE :
La logique constructive et les options techniques seront tracées, évaluées, consignées dans l’objectif d’être reproductible et déclinable par d’autres concepteurs et constructeurs pour répondre de façon pertinente aux problématiques récurrentes de la ville caraïbéenne :
- Aménagement des dents creuses
- Construction propre et préfabriquée en milieu urbain
- optimisation de la consommation d’espace
- …